top of page
Profil générale

_

Profil général

Historique du site

_

Historique du site

LOCALISATION2.jpg

_

_Localisation, population en densité brute

 

Localisé à six kilomètres au sud-est du centre-ville de Stockholm, le quartier d’Hammarby Sjöstad est composé de 17 districts totalisant une superficie brute de  200 hectares et dont le quart est composé d’eau.

 

La population actuelle (2015) se chiffre à 20 400 résidents alors que la population projetée pour 2025 est estimée à 35 00 résidents et travailleurs.

 

Depuis l’achèvement de la cinquième et dernière phase principale du projet en 2016, le développement urbain totalise un ensemble de 11 000 unités de logement soit 73 u/ha.

2

_L'histoire d'Hammardy Sjöstad

 

Le lac Hammarby est situé dans la partie sud-est de la ville. Il a longtemps été la séparation entre les abords de la ville et l’étendu vert, maintenant la réserve naturelle de Nacka. Le lac a été connecté au lac Saltsjö en 1914 et à la mer Baltique quelques années plus tard. Ces connexions ont amené la transformation des abords du lac Hammarby en zone industrielle et les activités portuaires. (Poldermans.C.  2006, p. 15)

Après la Seconde Guerre Mondiale, on vit l’apparition d’un district industriel dans la partie sud du lac Hammarby. L’ouverture du lac par la création de canaux a créé une connexion au lac Saltsjö et à la mer Baltique, ce qui amena l’établissement d’activités portuaires. Plusieurs entreprises furent ensuite leur apparition après l’établissement du bureau des ventes de GM et l’usine Luma light bulb. Après plusieurs années, il en résultat un environnement très pollué de déchets toxiques. La contamination du sol et des eaux fut un facteur d’importance qui motiva les décideurs à vouloir apporter des changements radicaux dans la région. Le redéveloppement était aussi motivé par un grand problème de congestion routière et de bruits et le besoin grandissant de logement résidentiel au début des années 90. La localisation du site était souhaitable puisqu’il se situe près du centre-ville et qu’elle cadrait bien avec les stratégies de planification.

 

Savage_2018.png

_

Développement du projet

Développement du projet

_

Pour réaliser le projet de quartier et pour implanter le modèle Hammarby, la Ville de Stockholm avait besoin de dégager de la région les industries, les activités portuaires et les autres bâtiments. Pour ce faire, la Ville a forcé la plupart des entreprises à quitter l’endroit et a payé une grande compensation à plusieurs autres compagnies pour qu’ils quittent les lieux.

 

Après l’essai infructueuse de recevoir les Olympiques en 2004, un nouveau plan fut imaginé pour le quartier. Le but du projet était maintenant de transformer ces lieux en un « leading showcase of urban sustainability ». Le modèle Hammarby fut élaboré davantage et des objectifs de performance écologique et durables furent établis (Poldermans.C.  2006).

 

_

_Développement et politiques municipales

 

La conception du quartier comme étant un projet urbain pionnier dans le développement durable et des pratiques écoresponsables découle d’abord de politiques municipales qui visent à faire face au changement climatique . Les stratégies d’adaptation tentent de répondre aux objectifs de Vision 2030 Stockholm (2007) et d'être deux fois plus soutenables que la pratique populaire de 1995, notamment influencée par le cadre règlementaire d’Action 21 publié en 1992 lors d’une conférence tenue par les Nations Unies sur l’environnement et le développement (UNCED). En s’appuyant sur Vision 2030, le projet adopte six grands objectifs qui se traduit par : un transport écologiquement efficace, avoir des biens sécuritaires et des bâtiments exempts de substances dangereuses,  l’utilisation d'énergie renouvelable, l’utilisation optimisée des sols et de l'eau, un traitement des déchets efficace avec des impacts environnementaux minimes, et un environnement intérieur sain (ville de Stockholm 2008).

_Processus de conception intégrée

 

Pour y arriver, l’élaboration du projet s’appuie sur un processus de conception intégrée efficace et une gestion par collaboration systémique entre les acteurs clés (Stockholm Water Company, Fortum energy company, et Stockholm Waste Management Administration). Le processus de conception laisse aussi voir une étroite collaboration entre la gouvernance municipale et les entreprises de développent. Parmi les 12 plans directeurs stratégiques mise en place, on compte la participation de 66 firmes en architecture.

_Phasage du projet

 

Le Bureau d’urbanisme de la Stockholm a mis en place un plan directeur déployant 12 districts. Ceux-ci sont vus comme une série de phases de développement étalés dans le temps. Au cours de chacune des phases, la ville de Stockholm a conclu des accords de développement avec les propriétaires fonciers ainsi qu'avec les promoteurs pour garantir la flexibilité du programme environnemental et ainsi imposer ses exigences. La Ville a choisi de nouveaux architectes, au nombre de trois à quatre, pour travailler dans chaque district en mode « esquisses parallèles » pour détailler d’autres propositions et encourageait, lorsque possible, de jeunes architectes et des entreprises à participer à l’exercice. En date de 2007, 6 des 12 phases avaient été construites (Gaffney, 2007, p. 39). 

Picture1.png

3.5

_

bottom of page